Logement social

Le concept de “logement social” a évolué avec le temps. L’idée de cette forme d’habitat a commencé à émerger en désignant un type de construction avant de s’étendre à des concepts voisins tels que l’aménagement urbain. Ainsi, ce sont des quartiers entiers qui ont été façonnés pour proposer des logements sociaux.

Origine du concept

Avant de devenir aussi extensible qu’une housse de canapé Ikea le concept de logement social a désigné une construction qui permettait de rendre accessible des logements aux segments de la population n’ayant pas des moyens financiers conséquents. Après la Première Guerre mondiale, la perception de la question du logement changera au sommet de l’administration étatique. C’est l’inclusion du travail industriel des habitants des logements sociaux qui façonnera la manière de penser la question du logement en mettant en avant certains aspects :

  • L’existence d’une classe ouvrière n’ayant pas les moyens financiers lui permettant d’acquérir des logements disponibles.
  • L’idée que faciliter l’accès au logement à la classe ouvrière, c’est augmenter son confort de vie et par ricochet, sa productivité.
  • La perspective économique du logement social qui ouvre un nouveau segment d’activité dans le marché de l’immobilier.

Ce qui change dans l’habitat social

Le concept d’habitat social émerge avec une implication plus forte de l’État dans le secteur immobilier.

La terminologie va évoluer, passant des Habitations à Bon Marché (H.B.M.) aux Habitations à Bon Marché Améliorées, puis aux Immeubles à Loyer Modéré » (I.L.M.) qui vont constituer de véritables zones d’habitations pensées comme telles.

Leave a Comment

shesha